Cigarette électronique : Les dernières actualités

Plus d’informations à propos de Cigarette électronique

Il est une question que tout vapoteur s’est très sans aucun doute posé une fois. Une question qui nous revient souvent sur notre félin en ligne, par email, ou encore au ipad, une question qui s’avère évidente : Que présentent les liquides ? Nous allons interpreter les étiquettes qui ornent nos flacons et détailler chacun des constituants servant à la conception du liquide et expliquer son rôle. S’il est deux éléments qui nous viennent dès le début à l’esprit pour l’élaboration du e-liquide, ce sont bien le propylène-glycol ( PG ) et la glycérine végétale ( VG ). Le PG et le VG sont complémentaires et à eux deux composent la Base du e-liquide. afin de savoir les proportions de l’un et l’autre on parle de taux de PG/VG. La somme des deux taux se doit d’être de 100%, donc le taux de VG est équivalente à 100 moins le taux de VG. Le propylène-glycol est un liquide incolore, significativement visqueux, peu volatile, pratiquement inodore et particulièrement hygroscopique ( qui absorbe l’humidité de l’air ). Si le fait de savoir qu’il est utilisé dans la conception de résines synthétiques, que c’est un composant d’antigel, et autres liquides de freins, qu’il est utilisé comme solvant dans l’industrie des encres d’imprimerie ou bien encore comme fondant d’articles comme le détergent, vous effraie, peut être serez vous rassuré de savoir que le PG est aussi grandement utilisé comme solvant, émulsifiant, humectant ou conservateur dans alimentaire, pharmaceutique, les cosmétiques et les produits d’hygiène corporelle.

Le propylène glycol ( ou PG ) est une substance presque inodore, à faible volatilité et significativement visqueuse. Il est l’un des principaux ingrédients qui entre dans la composition d’un e-liquide pour cigarette électronique. Il s’agit d’un contractuel de conservation grandement utilisé dans les industries alimentaires, pharmaceutiques et cosmétiques. Le propylène glycol est utile pour d’exhausteur de goût dans la matière d’e-liquides, où il reproduit fidèlement le goût authentique. Les recharges liquides Alfaliquid contiennent du PG certifié CPE ( conformité Pharmacopée Européenne ). Une valeur PG supérieure, comme dans notre collection Originale d’Alfaliquid, aide donc la conservation des arômes. La glycérine végétale ( ou VG ) est une substance incolore et inodore, visqueuse et non toxique à la mode sucré. Il est également l’un des principaux ingrédients qui entre dans la matière d’un e-liquide. Il est utilisé dans l’industrie pharmaceutique, alimentaire et cosmétique. Cet additif alimentaire est responsable de la vapeur d’eau abondant et volumineuse de l’évaporateur. Les liquides Alfaliquid présentent du VG certifié CPE ( conformité Pharmacopée Européenne ).

La Glycérine Végétale a la spécificité de produire beaucoup de vapeur pro dense et en ce sens elle simule assez bien la fumée de la cigarette tabac traditionnelle. Mais ses défauts sont de moins bien conduire les saveurs à cause de son goût sucré et de réduire significativement le hit. par ailleurs elle est très visqueuse, difficile à manipuler et tend à encrasser les résistances des atomiseurs. A cause de sa viscosité, elle n’est pas adaptée à tous les clearomiseurs et le plus souvent utilisée dans sa forme de très bonne qualité dans les drippers. a l’opposé de la Glycérine Végétale, le Propylène Glycol conduit parfaitement les arômes et renforce le hit. Son principal défaut est de recevoir moins de vapeur professionnelle. de plus, sa viscosité étant plus faible, elle peut poser des problèmes sur certains atomiseurs, notamment des fuites. Alors que choisir ? La vérité est dans un mixe savamment dosé de ces 2 éléments afin de bénéficier des atouts de la Glycérine Végétale et du Propylène Glycol. On a longtemps trouvé des mixes en 80/20 ( 80% de PG et 20% de VG ) mais irruption de nouveaux atomiseurs plus performants a eu tendance à renforcer l’utilisation de liquides en 70/30 ou 60/40.

La personne qui débute dans la cigarette électronique, appréciera ou non l’expérience en fonction du e-liquide choisi. En effet, si le vapoteur sent une impression de manque malgré beaucoup bouffées de vapeur pro ou s’il n’apprécie pas la saveur du e-liquide, alors il se détournera de la cigarette électronique pour repasser vers ses cigarettes classiques habituelles. C’est sure une chose à éviter. malheureusement, il n’y a pas une marque ou un vrai nom de eliquide parfait pour commencer, tout est question de goût, d’habitude. Ce guide a pour mission de vous épauler dans ce choix de e-liquide. Pour choisir votre e-liquide, il faut choisir vos routines de consommation de cigarettes actuelles. Cela reste un bon indicatif mais ce n’est pas le seul. Votre manière de vaper, l’équipement, votre bonheur, bref chaque vapoteur doit déterminer son dosage à titre personnel. Votre dosage de substance nicotinique induira sur deux effets importants. Attention : ces correspondances de nicotine sont à considérer en selon le modèle de cigarette électronique que vous utilisez. Ces valeurs correspondront à un vapoteur débutant qui utilisera un modèle de puissance modérée ( entre 10 et 20 watts en moyenne ). Avec un modèle beaucoup plus puissant ( 30 à 50 watts ), il est probable que vous devrez descendre ce taux de nicotine, sinon le hit risque d’être trop fort. En effet, plus de puissance signifie plus de vapeur et donc, un apport immédiat en substance nicotinique plus intense. généralement, plus la puissance est importante et plus le vapoteur descendra son taux de nicotine à 6 ou même 3 mg de substance nicotinique.

elle se trouve être une question centrale pour les fumeurs qui entament un sevrage avec une cigarette électronique : quel taux de substance nicotinique vais-je adopter pour arrêter de fumer ? Beaucoup semblent avoir peur de cette substance, diabolisée à tort. Pourtant, la substance nicotinique contenue dans les e-liquides pour cigarette électronique est de très bonne qualité et ne s’harmonise à aucun composant dangereux ou risqué pour la forme. Dans les eliquides, la nicotine permet de apprécier le « hit »; il s’agit d’un léger picotement en gorge qui rappelle celui de la cigarette et réconforte ainsi les nouveaux vapoteurs. Paradoxalement, la présence de nicotine aide à se sevrer subtilement puisqu’elle écarte ainsi la impression de manque. La impression liée à l’absorption de substance nicotinique dépend également du matériel utilisé. Le ressenti sera différent avec un set-up plus ancien mais ce sont les cigarettes électroniques dites de première génération qui sont utilisées comme référence pour conseiller les fumeurs sur le taux à prendre. Voici quelques recommandations, à titre informatif, sur le dosage adapté aux différents candidats de fumeurs :

Le choix de son e-liquide passe avant tout par celui de l’arôme et liquide qui revêtent un aspect essentiel. pour avoir une base et un concentré e-liquide aidant les arômes et le hit en gorge, il faut preférer le propylène glycol. Il a la particularité de ne présenter aucun risque pour la forme et permet de retrouver les sensations de picotements d’une cigarette classique lorsqu’elle est inhalée. Il peut être associé à la nicotine et peut aussi être utilisé à 100 %, sans autres ingrédients. Mais cela peut provoquer quelques problèmes d’assèchement de la gorge, de déshydratation et de fuites lors de la vape. Plusieurs arômes pas onéreux sont disponibles pour former une base e-liquide. malgré que le PG produise aussi de la vapeur professionnelle, c’est la VG qu’il faut privilégier pour une production abondance de vapeur d’eau. La VG est utilisée dans plusieurs domaines de la cigarette électronique, dans certains soins esthétiques et produits pharmaceutiques. En plus de réaliser la vapeur d’eau, elle est recommandée pour faciliter les sensations. Autrement dit, un e-liquide concentré 100 % en VG produira beaucoup de fumée et diminuera la impression de hit. le mieux est d’équilibrer les deux substances pour bénéficier de leurs possibilités tout en réduisant leurs effets négatifs.

En savoir plus à propos de Cigarette électronique